ALINE ASMAR D’AMMAN

Architecte

Née dans un paysage en conflit permanent, le Liban des années 70 était en perpétuel mutation. Ces changements aussi soudains que progressifs au travers de la reconstruction, ont façonné chez Aline Asmar d’Amman un bouclier fait de mots, d’œuvres littéraires et de références artistiques, autant d’antidotes essentiels contre le chaos extérieur. Des ruines, elle a appris à apprécier la théâtralité sous la lumière ; c’est naturellement qu’elle s’est tournée vers l’architecture dans un pays en résurrection.

Après un projet de diplôme conçu comme un parcours initiatique creusé dans la roche, invitant à la connaissance de soi et à l’élévation, elle sort major de sa promotion à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts et remporte en 1998 le prix du Ministère de la Culture et celui de l’Ordre des Architectes et des Ingénieurs de Beyrouth.

En 2011, Aline Asmar d’Amman fonde Culture in Architecture à Beyrouth et à Paris, où l’architecture intérieure, le design de mobilier et la direction artistique sont pratiqués d’une manière holistique et dans la conviction absolue que le beau, catalyseur d’émotions, contribue aux fondations d’un monde meilleur.

Puisant dans un abécédaire construit de brut et de précieux, de décors narratifs, de sens et de symboles, Aline Asmar d’Amman recherche d’abord la pureté des volumes et la beauté primaire des pierres en y associant d’inépuisables inspirations allant de l’art à la mode et à toute forme d’expression créative.
Au sein de son agence Culture in Architecture, elle poursuit des projets aux typologies diverses, des résidences privées à l’hôtellerie de luxe, du design de mobilier à la scénographie, tout en jetant des ponts entre les cultures du monde.

Parmi les réalisations récentes, la direction artistique de la rénovation de l’Hôtel de Crillon, la décoration de ses salons historiques et de plusieurs suites signatures ainsi qu’une collaboration avec Karl Lagerfeld sur les ‘Grands Appartements’ qu’il a décorés pour le palace parisien. Elle compte également parmi ses projets une intervention scénographique sur l’aéroport du Bahreïn, la création de mobilier sur-mesure et l’architecture intérieure de projets résidentiels à travers le monde.

Aline Asmar d’Amman a été choisie pour repenser le nouvel intérieur du restaurant le Jules Verne, situé au deuxième étage de la Tour Eiffel, auprès du chef étoilé Frédéric Anton et du groupe Sodexo.

Poursuivant son dialogue créatif avec Karl Lagerfeld, Aline Asmar d’Amman a réalisé les études et le développement de la collection “Architectures“, des sculptures fonctionnelles créées par le designer et exposées à la Carpenters Workshop Gallery.

CULTURE IN ARCHITECTURE